PortailCoop, la plus grande bibliothèque numérique au monde sur les coopératives et les mutuelles, a été créé par l’Institut international des coopératives Alphonse-et-Dorimène-Desjardins, en collaboration avec la Bibliothèque HEC Montréal et InMédia Technologies, une entreprise spécialisée dans les technologies du savoir. La mission de PortailCoop est de promouvoir l’accès, le développement et le partage des connaissances sur les coopératives et les mutuelles à l’ère numérique.

Une place à occuper, des connaissances à diffuser

Malgré la place et l’importance des coopératives et des mutuelles dans le tissu socio-économique des nations, l’intérêt à leur égard tend à fluctuer au fil des époques et selon les milieux. À l’ère numérique, les coopératives et les mutuelles sont confrontées à de nouveaux défis de production et de diffusion des connaissances qui peuvent remettre en cause la place vitale qu’elles occupent dans nos sociétés :

Tel que relevé par Hill (2000) et Kalmi (2007), la « disparition » de ce modèle d’organisation économique des manuels universitaires pourrait générer à terme des conséquences fâcheuses pour les coopératives, tant sur les plans du chiffre d’affaires, de l’attraction ou de la rétention du personnel ou sur celui de la qualité de la gestion de ces organisations : « The unfamiliarity with co-operatives among university graduates is also likely to have an adverse effect on the development of co-operative businesses, since new recruits have no knowledge of their operating logic. » (Kalmi, P. (2007). The disappearance of cooperatives from economics textbooks. Cambridge Journal of Economics, 31(4), 625-647.)
L’état de développement technologique étant loin d’être uniforme d’une région du globe à l’autre, il en résulte qu’une bonne partie des connaissances passées et actuelles à l’égard du modèle coopératif et mutualiste subsiste toujours sur support papier. Par ailleurs, les connaissances qui n’ont pas été numérisées et qui persistent sous une forme analogique tendent à être de moins en moins utilisées. C’est une situation qui doit être rapidement corrigée, dans la perspective d’une diffusion large et rapide des connaissances propres aux coopératives et aux mutuelles.
Bien que le mouvement coopératif et mutualiste soit répandu à l’échelle mondiale, l’ancrage des centaines de coopératives et de mutuelles existantes demeure essentiellement national, régional ou local. Ce faisant, l’accès plus difficile à la documentation – dans le cas où celle-ci est publiée dans des langues autres que celles généralement employées à l’international (anglais, espagnol, français) – et les difficultés reliées à la traduction et à l’adaptation linguistique de ces documents freinent d’autant la diffusion des connaissances sur les coopératives et les mutuelles.
L’ancrage national, régional ou local des coopératives et des mutuelles a également pour effet de « morceler » les connaissances en une multitude de nœuds dont l’interrelation demeure faible à l’échelle mondiale. Les documents numériques sur les coopératives et les mutuelles sont éparpillés sur le Web et même si certaines banques de données commerciales comprennent des informations sur celles-ci, elles sont souvent présentées de façon irrégulière et incomplète par méconnaissance de ces institutions. À l’égard de l’accélération de la mondialisation que nous connaissons à l’heure actuelle, il y a donc nécessité de centraliser davantage les connaissances sur les coopératives et les mutuelles, dans l’optique d’une meilleure diffusion.
Dans la mesure où le modèle coopératif et mutualiste évolue, et continuera de le faire dans les années et les décennies à venir, celui-ci doit être confronté à des modèles théoriques issus de multiples disciplines scientifiques afin de faire ressortir les particularités propres à celui-ci et d’identifier des pistes de solutions originales aux différents problèmes et défis que les coopératives et mutuelles sont appelées à connaître. C’est un fait qu’a par ailleurs souligné la professeure Sonja Novkovic, présidente du Committee on Co-operative Research de l’Alliance coopérative internationale (ACI) : « We are integrating what we do more and talking across disciplines. This interdisciplinarity is a trend in general. […] We need more integrated disciplinarity, more integration between different fields of research […]. »

En somme, la production et la diffusion des connaissances relatives aux coopératives et aux mutuelles connaissent des défis de taille auxquels il est crucial d’apporter une réponse rapide si l’on veut promouvoir le rôle de ces formes d’organisation économique dans nos sociétés. L’existence d’une structure centralisée de collecte, de numérisation et de conservation des données visant la création et la diffusion des connaissances est une tâche prioritaire pour redonner à ces formes d’organisation économique la place qui leur revient dans la recherche et l’enseignement universitaire et pour renforcer leur présence et leur rôle au sein des sociétés dans lesquelles elles évoluent.

PortailCoop : un outil unique au monde

Une analyse effectuée par l’Institut en 2018 a démontré que parmi les quelques autres sites Web consacrés, de près ou de loin, aux connaissances sur les coopératives et les mutuelles, PortailCoop n’a pas d’équivalent dans le monde quant au nombre de documents stockés, à leur couverture internationale et au nombre de langues dans lesquelles ces documents sont rédigés.

De fait, l’Institut a établi une cartographie des principaux sites Web et banques de données relatifs aux coopératives et aux mutuelles, sur la base de quatre critères (nombre de documents hébergés, type de documents, langues employées et couverture géographique). Cette cartographie démontre la présence de trois types de sites Web ou banques de données :

  • Les sites Web ou banques de données proposant un nombre limité de documents, souvent publiés dans une seule langue ;
  • Les sites Web ou banques de données proposant un nombre limité de documents, mais dans plusieurs langues. Ces sites ont donc une portée davantage internationale;
  • Les sites Web ou banques de données proposant l’accès à un vaste ensemble de documents rédigés dans plusieurs langues.

PortailCoop se situe dans ce dernier groupe. Il faut toutefois noter que les quelques sites Web identifiés au sein de ce même groupe sont des portails dont la portée demeure très générale, conférant ainsi à PortailCoop un caractère unique pour ceux qui cherchent un accès rapide, précis et pertinent aux données sur les coopératives et les mutuelles.

PortailCoop : un contenu exhaustif

PortailCoop acquiert, organise, préserve et diffuse des documents numériques sur les coopératives et les mutuelles. En évolution constante, le contenu de PortailCoop comprend autant des publications éditées telles que des livres et des numéros de périodiques que des documents de littérature grise tels que des rapports annuels, sans limitation sur la nature des documents (texte, image, photo, vidéo, etc.) ou sur les formats de fichiers.

À ce jour, PortailCoop comprend des milliers de documents numériques en plus de 17 langues et en provenance de 43 pays qui sont progressivement importés dans la plateforme. Le support numérique de PortailCoop assure la pérennisation et un accès simple aux connaissances sur les coopératives et les mutuelles à partir d’un point d’accès unique. Les notices bibliographiques de PortailCoop sont en accès libre. La création d’un compte dans PortailCoop permet de soumettre du contenu et d’accéder à la majorité des documents. PortailCoop possède également des données et des documents à diffusion limitée qui peuvent être accessibles aux chercheurs en fonction de leurs projets.

Le développement de collections grâce à une approche collaborative

Pour les coopératives et les mutuelles possédant une masse importante de documents sur support papier et numérique, la création d’une collection dans PortailCoop peut constituer une manière avantageuse d’assurer la pérennité de ces documents, leur traitement selon des normes internationales et un accès facile pour les personnes autorisées à les consulter selon l’entente convenue avec HEC Montréal. L’Institut a donc établi une approche de collaboration avec les coopératives et les mutuelles pour un déploiement des documents en collections institutionnelles. À titre d’exemple, PortailCoop a déjà mis en ligne la collection du Mouvement Desjardins et du Sommet international des coopératives, et travaille actuellement à la diffusion de la collection de la Coop fédérée.