7 août 2018

Pour clore la troisième édition du concours Coopératives-HEC Montréal, l’Institut international des coopératives Alphonse-et-Dorimène-Desjardins a remis le Prix d’excellence à Claude Chartrand, pour son projet supervisé sur le milieu coopératif.

L’étudiant inscrit à la maîtrise en contrôle de gestion à HEC Montréal a été sélectionné par un jury composé de professeurs et chercheurs de HEC Montréal.

Résumé du projet supervisé « La gouvernance des coopératives de services financiers » par Claude Chartrand

Le travail dirigé s’intéresse à la gouvernance des coopératives de services financiers (CSF). Il cherche à démontrer comment celle-ci s’exerce entendu les caractéristiques singulières de ces organisations, notamment la propriété par ses membres, sa gouvernance démocratique (un droit de vote par membre, conseils composés de membres élus) et sa mission différente des sociétés commerciales qui vise d’abord la satisfaction de ses membres.

Il expose le rôle de la concurrence et de la structure réseau dans leur gouvernance ainsi que les mécanismes traditionnels tels que le cadre légal et réglementaire et le conseil d’administration, autant pour la protection des investisseurs que pour la coordination des activités effectuées par les différentes constituantes.

En conclusion, ce travail soulève les enjeux de gouvernance liés à la structure démocratique des CSF, notamment l’impact de l’élection des administrateurs sur le profil des compétences requises par le conseil d’administration du Mouvement Desjardins.

Télécharger PDF

À propos de l’auteur, Claude Chartrand

Claude Chartrand est membre de la corporation des comptables (CPA, CGA), détient un baccalauréat et un diplôme de 2e cycle en administration de HEC Montréal. Il a fait carrière à la SAQ pendant 35 ans, gravissant les échelons jusqu’au poste de directeur principal contrôle et systèmes financiers. Passionné par la transmission des connaissances, il a en parallèle enseigné la comptabilité à titre de chargé de cours.

C’est afin d’enrichir ses connaissances en contrôle de gestion et en gouvernance des entreprises, qu’il a entrepris d’étudier à la maîtrise (M. Sc.). Le thème de son travail découle de son intérêt pour l’histoire et par son désir d’élargir ses connaissances en gouvernance, en étudiant celle d’un autre type d’entreprise : les coopératives de services financiers.