Auteur(s) : Rym Ayadi, Giovanni Ferri, Valerio Pesic
Sujet : Modèles d’affaires
Date de publication : Juillet 2016

Cet article a trois objectifs principaux. Tout d’abord, en appliquant l’approche Ayadi et coll. (2016), nous trouvons de nouveaux résultats sur les différents niveaux de risque des banques (mesurés par la distance au défaut), en tenant compte des spécificités possibles des modèles d’affaires des banques européennes. Deuxièmement, nous tentons d’expliquer ces différences par le biais de l’adoption de notations internes et de la dispersion des montants d’APR (actifs pondérés par le risque), ce qui soulève la question d’un arbitrage réglementaire différent selon les modèles d’affaires des banques. Troisièmement, nous examinons si, et dans quelle mesure, le degré d’arbitrage réglementaire varie selon les modèles d’affaires des banques. Nos résultats montrent que l’un des cinq modèles d’affaires identifiés par Ayadi et coll. (2016) est déviant, soit celui pour les banques classées de détail diversifié de type 2, qui semblent être des mutants et pratiquent systématiquement des arbitrages réglementaires. Notre conclusion est que les modèles d’affaires des banques sont importants dans l’évaluation des risques et la réglementation.

Télécharger le PDF (en anglais)